Contexte: La péricardite est l’inflammation du péricarde, le sac membraneux entourant le cœur. La péricardite récurrente est la complication la plus fréquente de la péricardite aiguë, provoquant des douleurs thoraciques sévères et invalidantes. La péricardite récurrente affecte un patient sur trois atteint de péricardite aiguë au cours des 18 premiers mois. Il a été suggéré que la colchicine soit bénéfique pour prévenir la péricardite récurrente.

Objectifs: Examiner tous les essais contrôlés randomisés (ECR) qui évaluent les effets de la colchicine seule ou combinée, par rapport à toute autre intervention visant à prévenir de nouvelles récidives de péricardite, chez les personnes atteintes de péricardite aiguë ou récurrente.

Méthodes de recherche : Nous avons recherché les bases de données bibliographiques suivantes le 4 août 2014: Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, Numéro 7 du 12, 2014 à La Bibliothèque Cochrane), MEDLINE (OVID, 1946 à la semaine 4 juillet, 2014), EMBASE (OVID, 1947 à la semaine 31 de 2014) et The Conference Proceedings Citation Index – Science on Web of Science (Thomson Reuters) 1990 au 1er août 2014. Nous n’avons appliqué aucune restriction de langue ou de temps.

Critères de sélection: ECR des personnes atteintes de péricardite aiguë ou récurrente qui reçoivent de la colchicine par rapport à tout autre traitement, afin de prévenir les récidives.

Collecte et analyse des données: Deux auteurs de revue ont sélectionné de manière indépendante des essais à inclure, ont extrait des données et évalué le risque de biais. Le premier résultat principal était le temps de récidive, mesuré en calculant les rapports de risque (HRs). Le deuxième résultat principal était les effets indésirables de la colchicine. Les résultats secondaires étaient le taux de récurrence à 6, 12 et 18 mois et le soulagement des symptômes.

Principaux résultats : Nous avons inclus quatre ECR, impliquant 564 participants à cet examen. Nous avons comparé les effets de la colchicine en plus d’un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) tel que l’ibuprofène, l’aspirine ou l’indométacine aux effets de l’AINS seul. Deux essais comparables ont étudié les effets de la colchicine chez 204 participants atteints de péricardite récurrente et deux essais ont étudié 360 personnes atteintes de péricardite aiguë. Tous les essais avaient une qualité modérée pour les résultats primaires. Nous avons identifié deux essais en cours; l’un de ces essais examine la péricardite aiguë et l’autre évalue la péricardite récurrente.Il y avait des preuves de qualité modérée que la colchicine réduisait les épisodes de péricardite chez les personnes présentant une péricardite récurrente sur un suivi de 18 mois (HR 0,37; intervalle de confiance à 95% (IC) de 0,24 à 0,58). On s’attend à ce qu’à 18 mois, le nombre nécessaire pour traiter (NNT) soit de 4. Chez les personnes atteintes de péricardite aiguë, il y avait des preuves de qualité modérée que la colchicine réduisait la récidive (HR 0,40; IC à 95% de 0,27 à 0,61) à 18 mois de suivi. La colchicine a entraîné une plus grande probabilité de soulagement des symptômes à 72 heures (rapport de risque (RR) 1,4; IC à 95% de 1,26 à 1,56; preuves de faible qualité). Les effets indésirables étaient principalement gastro-intestinaux et comprenaient des douleurs abdominales et des diarrhées. Le RR groupé pour les événements indésirables était de 1,26 (IC à 95 % de 0,75 à 2,12). Alors que le nombre de personnes ayant subi des effets indésirables était plus élevé dans la colchicine que dans les groupes témoins (9% contre 7%), la qualité des preuves était faible en raison de l’imprécision et il n’y avait pas de différence statistiquement significative entre les groupes de traitement (P = 0,42). Il y avait des preuves de qualité modérée que le traitement par la colchicine a conduit un plus grand nombre de personnes à arrêter le traitement en raison d’événements indésirables (RR 1,87; IC à 95% de 1,02 à 3,41).

Conclusions des auteurs: La colchicine, en tant que traitement d’appoint aux AINS, est efficace pour réduire le nombre de récidives de péricardite chez les patients présentant une péricardite récurrente ou une péricardite aiguë. Cependant, les preuves reposent sur un nombre limité de petits essais. Les patients présentant des récidives résistantes multiples n’étaient représentés dans aucun essai publié ou en cours, et ce sont ces patients qui ont le plus besoin de traitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.