Vous avez peut-être l’habitude de voir des gens rouler dessus, mais les vélos électriques et les scooters électriques sont officiellement devenus légaux dans les cinq arrondissements de New York le lundi 23 novembre.

Les scooters sont autorisés à atteindre des vitesses de 20 miles par heure, et les vélos peuvent accélérer à 25 MPH.

Alors que certains s’inquiètent du danger potentiel que ces dispositifs peuvent représenter pour les piétons et les conducteurs – en espérant qu’ils ne provoquent pas l’insouciance observée chez certains coureurs de Revel plus tôt cette année – le feu vert est célébré par les travailleurs de la livraison et les défenseurs des transports qui se sont battus pour cela.

Publicité

Selon le NY Times, la police de New York a émis plus de 1 100 convocations pour conduite de vélos et de scooters électriques en 2019, mais certaines, principalement des livreurs immigrés, ont continué à les utiliser. Au début de la pandémie, le maire de Blasio a dit à la police de cesser de publier les citations car de plus en plus de gens se faisaient livrer de la nourriture.

La légalisation de ces véhicules a été adoptée en juin, parallèlement à une loi obligeant le ministère des Transports à créer des programmes de partage similaires à Citi Bike, qui devrait être lancé au printemps 2021.

Les entreprises devraient concourir pour des places dans ce programme, mais les coureurs sont également libres d’utiliser leurs propres vélos et scooters électriques.

Les législateurs ont commencé à faire pression pour lever l’interdiction de ces véhicules lorsque la pandémie a commencé, car de nombreux New-Yorkais se méfiaient des transports en commun.

L’un des principaux sponsors du projet de loi, le conseiller municipal Fernando Cabrera du Bronx, a déclaré à propos de la législation que « Cela ne pouvait pas arriver à un meilleur moment pendant cette ère Covid. Le monde reconnaît que nous avons un nouveau mode de transport alternatif. Pour les travailleurs essentiels en particulier, ils vont se sentir plus à l’aise maintenant. »

Partager, c’est prendre soin !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.